Artiste

Arch-Woodmann

Arch Woodmann

Initié en 2007 par Antoine Pasqualini, près de l’océan et entre les murs gris de Brest, Arch Woodmann était tout d’abord un projet solo, comme une respiration folk à côté de l’électricité de son groupe noise et pop Silence Radio. Des premières maquettes enregistrées dans sa chambre d’étudiant et des suites de la rencontre avec Romain Drogoul, ingénieur du son et clarinettiste, émergent les premiers enregistrements qui formeront un premier EP Knife Paper (autoproduit), enregistré dans un manoir presque inhabité et en décrépitude. 

Les concerts s’enchaînent, la formule live s’étofe. Le groupe, désormais composé d’Antoine Pasqualini (guitare-chant), Lucie Marsaud (clavier, fûte traversière), Tomas Rozec (basse) et Jérémie Rüest (guitare) s’installe en septembre 2007 à Paris, écume quelques clubs puis quelques salles parisiennes (Nouveau Casino, Maroquinerie, Réservoir, etc.) et sort son premier album Draped Horse Blue, Licorne Argentée, Feather Blue (2008, autoproduit) qui l’amène progressivement à jouer hors de Paris.

Ce premier album amènera le groupe à une première reconnaissance par la presse musicale et à leur rencontre avec le label Monopsone, avec lequel il sortira Mighty Scotland (2010, Monopsone – Difer-ant), premier album distribué du groupe.

Nous sommes en 2012, Life Forms Found on a Life Boat est le premier véritable EP réalisé par Arch Woodmann, donnant suite aux albums Draped Horse Blue, Licorne Argentée, Feather Blue et Mighty Scotland. Antoine, toujours à l’origine des compositions, vit désormais entre Bordeaux et Paris, tirant parti du dynamisme des deux scènes musicales.

Leur troisième album et album éponyme est sorti le 25 février 2013 sur le label bordelais Platinum Records.