Artiste

olaf hund

Olaf Hund

Longtemps surnommé « l’Anti French Touch », le désinvolte Olaf dénonce une certaine musique contemporaine conformiste et bien trop souvent monotone.

Olaf se fait connaître dans les années 90, mais éclot discrètement devant les imposants Daft Punk, Air, et autres Stardust. Peu conforme et loufoque, sa musique tient difficilement dans une seule catégorie. Décomplexée, elle fait autant appel au hip-hop qu’à la pop, voire même à la samba.

Avec beaucoup de dérision, l’artiste désire faire une musique aussi dansante que pensante. En 1994, il crée le label Musiques Hybrides, à la mission très explicite : soutenir les « ovnis » inclassables dans son genre. Olaf, c’est un couteau-suisse qui touche à tout : il manie plusieurs instruments, produit la musique des autres quand il ne l’arrange pas, et touche autant au domaine du  cinéma qu’à celui de la haute couture et du cirque. Il fait ses premières armes aux côtés de Chilly Gonzales, travaille avec Taraf de Haïdouk et aide à faire connaître Alexis HK.

Olaf Hund projette maintenant de travailler sur de nouveaux projets musicaux (Haute Couture Populaire, The Dance Hole) mais également sur des musiques de films.
Il a également créé Total Recall Studios, un studio de mixage et de post-production basé à Paris.


———

« Le Jacques Tati des musiques électroniques »

Talents SACEM / MIDEM

« Olaf Hund confirme sa maîtrise des univers anticonformistes.  »
« Olaf Hund fait valser les conventions en matière d’életro.  »

Le Monde

« There’s no better soundtrack for grooving around your abode. »

Time Out

« You’ll be storing this tasty treat for longer. Savour the flavour. »

I-D

« Der Pariser Künstler klingt mal nach Satie und mal nach Aphex Twin. »

Spiegel

« Hund s’affranchit avec humour de tous les codes pour inventer un hybride »

Libération

« Un homme en rupture avec les obligations et les dogmes, qui ne voit vraiment pas au nom de quoi il devrait entourer de barbelés le champ des possibles »

Les Inrockuptibles