Disque

split_ep_char_laf


Double EP "Echo" et "Runaways"

Premier épisode d’une collection de “vinyles en colocation”: La Féline et “Echo” d’un côté, Chinese Army et “Runaways” de l’autre. Entre déclaration d’amour aux réverbes à ressort et jeu de résonances intimes, “Echo” sonne comme une étrange mélodie intérieure. Entre ambiances rétro et magnétisme à la Suicide, “Runaways” est une musique intensément visuelle, une sorte de beat-rock traversé d’expérimentations sonores.

———————————————————————————————————- 

La lecture de disque de Flore Avet:

On nous avait prévenu, cela ne serait pas facile. Peut-être était-il même trop tard. Nous avions décidé de la jouer comme elle, sauvage et nocturne. Nous avions décidé d’y aller de nuit. Une équipe resserrée, seulement quelques spécialistes. Pragmatiques et précautionneux, peut être le hasard nous avait fait choisir des personnalités taciturnes, délicates. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être inquiète, un peu mélancolique peut être. Hasard sans doute, l’un des soignants venait du même pays que la panthère. Nous avions décidé d’aller la visiter de nuit, dans son calme ; dans le peu d’horizon, une tentative de la rapprocher de son obscurité natale. Je me souvenais d’un rendez-vous amoureux qui avait eu lieu à la ménagerie du jardin des plantes. Il m’avait dit à l’époque : Tu vois ? Tu sens ? Comme elle est forte, et comme elle sait qu’elle n’est plus là qu’à moitié ? Finalement de dépit, dans le bruit excessif et lancinant, au chaud dans ma fatigue, je décidai d’attendre la soucoupe volante.