Sélection

Disque

jessica moss

Pools of Light

C’est sans doute à l’ombre de ces « bassins de lumière » qu’a été conçu ce premier album, tant il brille par la noirceur mélancolique – mais néanmoins romantique – de ses atmosphères analogiques.

Croisée, entre autres, au sein de Thee Silver Mount Zion, la violoniste Jessica Moss délivre ici un objet sonore déconcertant, libre, hanté et hors du temps, conçu avec en conditions de concert, sans overdub ni l’aide des artefacts de logiciels numériques.