Figures Libres

Depuis le 27 janvier 2003, date de sa création, l’association FIGURES LIBRES s’attache à développer et à animer la vie culturelle Vendômoise autour des Musiques Actuelles.

Dans le cadre d’une convention de délégation de service public signée le 1er mai 2004, et reconduit le 1er Mai 2007 puis le 1er Mai 2010 ; l’association remplit une mission à vocation culturelle pour le compte de la Communauté du Pays de Vendôme. Elle est ainsi missionnée pour organiser une saison de concerts de musiques actuelles, des concerts dans le cadre des Rendez-Vous de l’Eté et le festival des Rockomotives.

Pour mener à bien ces actions, Figures Libres s’appuie sur le terrain de Vendôme et ses lieux de diffusion. Elle investit selon les esthétiques visitées le Minotaure (sa grande salle et son théâtre), la Chapelle Saint Jacques, le Perce-Oreilles, le théâtre de l’Aparté en collaboration avec les services de la ville et des structures gestionnaires concernées.

Dans le cadre de son volet diffusion, l’association souhaite proposer une programmation riche et variée pour le plus grand nombre : des esthètes aux consommateurs occasionnels, des formes abstraites aux formules simples qui permettent à la tête et aux âmes de dodeliner. Cette jonction ne peut se réaliser que par une image forte, une compromission aux abonnés absents et un chef de navire sur des choix artistiques musicaux que souhaite être Figures Libres sur un territoire, sans omnipotence ou élitisme. Seulement proposer au plus grand nombre un choix vaste, pointu et abordable, la qualité étant la passerelle.

Figures Libres se positionne également sur l’accompagnement des pratiques amateurs et co-organise depuis 4 ans avec le comité des fêtes de Thoré la Rochette, le festival « Gare à la Rochette ». Nous ne souhaitons cependant nullement être taxé d’élitisme et aimons faire cohabiter les formes populaires à celles à la marge. L’objectif avoué était de réconcilier le concept de festival populaire avec la culture pour tous. Nous optons pour se faire pour une mixité des arts (musique indé, peinture, chorale, musique traditionnelle, groupes confirmés, débutants, poterie, musique expérimentale, etc etc etc) car sommes persuadé que les publics peuvent et doivent se mélanger. La mixité artistique est le credo de cette manifestation qui se rapproche plus d’une kermesse culturelle que d’une journée de festival à proprement parler. Nous nous plaçons en projet de territoire, et le but premier est de créer du lien social entre générations avant toute chose. Ce projet rejoint tous les axes généraux que nous souhaitons développer : l’humain liant l’artistique, la curiosité primant sur la peur, le distinguo entra une pratique amateur de loisir et une pratique qui si elle n’est pas professionnelle est sérieuse avec un but de création, la convergence et synergie des forces locales qui souhaitent collaborer autour d’un projet et non un programme… Le projet est symptomatique de notre rapport décomplexé à la diffusion qui souhaite mélanger les postulats d’approche scénique et atteste de notre prise en compte de la pratique musicale locale et régionale ainsi que l’expression et la participation des jeunes, le festival étant devenu une première scène reconnue dans le parcours de néo musiciens. La réflexion s’appuie pour une grande part sur les partenariats que nous pouvons développer tout au long de l’année avec des acteurs culturels locaux (CLIO, CICLIC, écoles de musique de Vendôme et Montoire, association du petit train touristique de la Vallée du Loir, viticulteurs locaux…).

Infos

Site Web