Artiste

Charles-Baptiste

Au milieu de tournées aux 4 coins du monde (Canada, Corée, Chine, Mongolie, Hong Kong, Macao, Taïwan, Malaisie, Myanmar, Sri Lanka, Philippines, Singapour, République Dominicaine, Pérou, Pologne, Kosovo, Macédoine, Albanie, Arménie, Slovaquie, Maroc…), Charles-Baptiste est brusquement forcé il y a deux ans de garder la chambre, paralysé par une inflammation des articulations qui l’empêche d’effectuer tout mouvement sans douleur vive. C’est ainsi qu’en solitaire, il se met à enregistrer en position réduite sur son piano des chansons extrêmement simples en accords plaqués, qu’il envoie bientôt à MiM, beatmaker hip-hop prisé (Set&Match, Disiz, PNL, Youssoupha…). Ce dernier est immédiatement séduit et fait en sorte que la fragilité des compositions originelles devienne volonté de puissance.

Après un 1er album sorti en 2014 chez Mercury en forme d’hommage à l’âge d’or de la variété française, salué par la presse (Les Inrocks, lL Parisien, France Inter), et l’année d’après un EP-concept dédié à la pornographie, sacré Disque de la Semaine dans l’OBS et aujourd’hui prisé des diggers, Charles-Baptiste revient ainsi après 4 ans de silence discographique avec “Le Love et le Seum”, résolument personnel et contemporain, aux références pop, sonorités urbaines et désirs d’ailleurs, véritable manuel de survie dans un monde post-Internet.

Crédit photo : Emeric Leprince