Artiste

1175030_10153221724805527_2037934558_n

Chelsea Wolfe

“La décision la plus insignifiante peut hanter un artiste. Cela ne saurait être plus vrai pour Chelsea Wolfe, compositrice-interprète de Los Angeles dont les albums s’efforcent de synthétiser folk apocalyptique, noise de terrain vague et obscures expérimentations. La reprise de Wolfe de 2010 de “Black Spell of Destruction” du groupe de black metal Burzum la suivra à jamais. Sa propre musique, bien que difficile à catégoriser, partage quelque chose d’essentiel avec ce genre. C’est austère et atmosphérique, exprimé à travers la reverb depuis laquelle Wolfe pousse souvent sa voix. Elle a joué en première partie des groupes les plus extrêmes, tels Sunn O))), Boris ou encore Swans et se plaît à citer “Of Ice and Movement” de Gorgoroth comme un de ses morceaux fétiches. Peu après la reprise de Burzum vint une autre qui n’attira pas autant d’attention sur Internet : c’était une version surréaliste, transposée haut dans les aigus, du classique de 1977 du Notorious B.I.G. “Hypnotize”. (…) Pain is Beauty, l’album de Chelsea Wolfe sorti en 2013, est son meilleur effort, le plus aboutit et le plus émotionnellement direct à ce jour.”

Jenn Pelly, Pitchfork, 6 septembre 2013