Artiste

ColdSpecks

Cold Specks

En écoutant « I Predict A Graceful Expulsion », le premier album de Cold Specks, vous serez transportés dans le Sud profond des Etats-Unis, les Ozarks et les Appalaches, au son des chansons vibrantes des forçats enchaînés, du proto-rock religieux de Sister Rosetta Tharpe et à Harlem, au moment où le blues croisa la soul. C’est le son de la lutte et des conflits, mis au goût du jour avec toute la puissance et la force d’une voix qui semble arrêter le temps.

Pourtant, cette musique n’a rien à voir, tant au plan géographique que spirituel, avec le Sud profond. Cold Specks est une Canadienne de 24 ans, Al Spx. Ce n’est pas son vrai nom, mais c’est le seul qu’elle donne. Elle a écrit ses chansons pendant des années, dans le placard de sa chambre d’adolescente à Etobicoke, une banlieue de Toronto. “C’est juste une banlieue, explique-t-elle. Les gens sont gentils, mais il n’y a rien à faire.” Née dans une famille de sept enfants, Spx a partagé sa chambre avec une de ses sœurs et le placard était le seul endroit où elle pouvait s’isoler. “On essayait de faire plus de bruit que l’autre – elle montait le son de sa télé et je jouais de la guitare très fort, dit-elle en riant. Ce n’était pas facile.”