Artiste

PH6A6862-Version-2-

Disappears

Créé en 2008 à Chicago, Disappears n’a pas perdu son temps. Le groupe de Brian Case a sorti son premier album, « Lux », en 2010. Des gros riffs de guitare énervées, une batterie tellurique comme on dit chez Rock & Folk, un cri plus qu’un chant, tout de suite c’est le gros buzz. En 2011, Steve Shelley de Sonic Youth débarque dans le groupe pour le quitter l’année suivante. La cause ? Des soucis d’emploi du temps (de toute façon on s’en fout, Sonic Youth c’est nul). Il est remplacé par Noah Leger (Electric Hawk, Anatomy of Habits) et le groupe peut poursuivre son rythme effréné de sorties de disques : un par an, tous sur Kranky Records. Entre garage rock et krautrock, Disappears (ab)use des reverb, distorsion et autres effets psychés qui tombent dans un rock expérimental mais accompli. (Gonzaï)