Artiste

Entrance

S’éloignant du son stoner pour lequel le trio néo-psyché est connu, Guy Blakeslee explore, avec Entrance, des paysages oniriques plus étranges dans lesquels guitare acoustique, percussions et arrangements luxuriants accompagnent son chant obsédant.

Avec Promises, Entrance marque un nouveau chapitre à son histoire. Guy Blakeslee est un artiste au blues coulant dans les veines, racontant sa propre poésie. En plus d’être très cinématographiques, ses nouveaux morceaux bénéficient d’une riche orchestration, d’une narration imaginative et, en cela, évoquent Townes Van Zandt, Scott Walker et Gene Clark.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on retrouve Spike Jonze parmi ses fans, il a d’ailleurs utilisé sa version de « I’m So Glad » de Skip James pour le film Her, ou encore Animal Collective qui l’avaient invité à leur ATP en 2011.

Comme tous les nouveaux départs, celui-ci se construit à partir d’éléments déjà établis. Cette fois, le son d’Entrance met en scène la tension entre l’organisation du temps et l’expérience que l’on en fait.

Tout est mis de côté pour ne garder que l’essentiel : la voix, les mots et les sensations sont placés au centre de l’œuvre.

Selon Blakeslee lui-même :
“ Je suis intéressé par la communication d’un langage universel à une époque où l’individualité prime (…) Tout cet album est à propos de l’interaction, et le conflit, entre l’intériorité et l’extériorité, qui s’est révélée être, par un exercice quotidien et rigoureux d’écriture automatique, une de mes obsessions personnelles »

Originaire de Baltimore, Guy crée Entrance en 2001. Un projet qui deviendra The Entrance Band en 2006, lorsqu’il s’entoure de Paz Lenchantin et Derek James.
Son précédent album solo (1er en 10 ans) avait été produit par Chris Coady (Beach House, Yeah Yeah Yeahs) et était sorti en 2013 sur Leaving Records.
Cette année marque un nouveau départ pour Entrance : une signature du Thrill Jockey, un nouvel EP et un album qui sortira début 2017.

“A psychedelic shaman bringing us news from other planes of existence.” – Pitchfork

“Dilating country-blues songs into distorted Velvet Underground inspired drones.” – The Guardian

“A meditative amalgam of grounding strings and mirage-like shimmers…” – The Fader

“I recently saw ENTRANCE play, and was raised to tears by how he can so seamlessly flow between a traditional hymn and one of his own perennial pieces in just a few lines…” – Devendra Banhart

“ENTRANCE is a spiritual revolutionary.” – Cat Power