Artiste

ejaumet

Etienne Jaumet

Anti-format, hors mode, indatable, à contre-courant, Étienne Jaumet élabore sa petite musique de nuit dans un studio en forme de caverne d’Ali Baba du synthétiseur néanderthalien. Soit le type de machines capables de ne pas produire ce qu’on leur demande, mais bien plus. Par exemple, For Falling Asleep, véritable odyssée acoustico-électronique de vingt minutes placée en ouverture de son premier album solo. Audace totale d’une force magnétique étonnante, et voiture-balai qui chassera d’un revers de bras de platine les plus frileux. Psychelectronica ? Krautbleep ? Freexprimambient ? 

Moitié de Zombie Zombie, duo formé avec Néman d’Herman Dune, Étienne Jaumet a conçu son disque pour être écouté sur deux faces d’un 33 tour: la première comportant For Falling Asleep, la seconde présentant les quatre autres titres d’une durée plus raisonnable, mais d’une intensité égale.

L’autre idée, en provenance du toujours inspiré Gilb’r, patron du label Versatile, a été de confier la responsabilité de la production et du mixage à Carl Craig, génie de la seconde génération des musiciens techno à Détroit. Deux univers a priori lointains mais finalement si proches, puisque Carl Craig a simplement magnifié ces compositions, en leur accordant plus de relief et de volume. Il ne faut absolument pas hésiter à s’y abandonner.