Artiste

13434972_1038931172823302_4129867564749301957_n

Everyone is Guilty

À la question que chacun s’est finalement posée une fois dans sa vie : “ Les ocres du Colorado ternissent-ils une fois battus par les vents détrempés des rives de la Meuse ? ”, Everyone Is Guilty apporte une réponse nette et franche : non. Au contraire, la teinte de leur rouge ne s’approche que plus de celle du sang. Le sang qui coule, on en est coupables, tout le monde est coupable. Mirco le sait et nous le rappelle sans ménagement, parce qu’il est comme ça, il dit les choses. Mais il ne nous juge pas et s’il pointe la plaie du doigt, c’est surtout pour la presser et stopper l’hémorragie.

Everyone is Guilty, c’est donc Mirco Gasparrini, que l’on trouve aussi derrière blue velvet et Monster, Jon Crespini (Guitare acoustique), Eric Dehareng (Contrebasse) et Pierre Mulder (Batterie). Dans chacun de ses projets, Mirco s’immerge, s’imprègne. Everyone is Guilty est le carnet de route de son voyage – intérieur comme physique –, dans la country alternative mystique du Denver sound, le folk aride des Appalaches, le blues hanté du Gun Club.

Ses fables extatiques, loin de passer pour des exercices de style, témoignent au contraire du talent de songwriting de Mirco qui, s’appropriant les gestes et les codes d’une culture où il n’est jamais qu’en visite, va en fin de compte se confronter à lui-même, à ses craintes, ses obsessions et ses aspirations à la lumière.