Artiste

forever_pavot

Forever Pavot

Forever pavot (FR / Born Bad) offre une expérience dans les affres du psychédélisme cinématique, entre pop 60’s et BO de films imaginaires des années 60/70.

Des chœurs, du clavecin, de la fuzz, des chuintements angéliques, des petites lignes de synthés décrivant l’Inde de 2050, les délires électriques d’Ennio Morricone période « Citta’ Violenta » mixés avec La Horse de Gainsbourg et Jean-Claude Vannier. Mais attention, sous les pavés de ces compositeurs soixante-huitards, pas de plagiat. Comme la vieille pierre est un investissement sur le long terme, on aurait envie de décrire Emile Sornin, leader de Forever Pavot comme un artisan du solide, à la fois pro de la bidouille et démolisseur de cloisons. Ses armes, il les a faites au sein d’un premier groupe – feu Arun Tazieff – où l’envie d’être le chef d’orchestre se faisait déjà sentir. Emile y développait déjà les techniques chères à François de Roubaix : rêver ses chansons, les bricoler solo et piste par piste, puis finalement les accoucher dans le studio de ses frères de coeur, les toulousains d’Aquaserge. Le résultat s’avère à la hauteur des nuits blanches : là où d’autres se contentent de copier le passé, Emile empile les mille-feuilles sonores, réhabilite le clavecin dans ce monde étriqué qu’est devenu la pop et compose des morceaux arrangés qui donnent l’impression d’entendre Strawberry Fields Forever chanté par les Zombies.