Artiste

GEORGIO

Georgio

Le 18e, terreau du rap mélancolique (cordes et boucles de piano incluses), possède un nouveau filleul : Georgio représentant à merveille son berceau. Ses oreilles ont été éduquées par Lino, Hugo TSR , la Scred Connexion ou Oxmo Puccino dont la punchline contextualise ses habitudes « casanier mais la fenêtre ouverte sur le monde entier ». Le spleen, le regard dur loin de toute misanthropie mais gorgé d’incompréhension sur la nature humaine sont autant de caractéristiques de son Ep « Soleil d’hiver » en collaboration avec Hologram Lo’ de 1995. Son style prend appui sur la street décharnée de fantasmes et la littérature, de celle qui nous réconforte la nuit tombée. Rap pour les solitaires comprenant la force d’appartenance à un crew (la 75e session), Georgio est dans la réflexion permanente comme l’aventure de sa mixtape « Nouveau Souffle » : sans roulement d’épaule sur son aisance, chaque semaine est consacrée au massacre lexical d’un beat choisi par les Internautes. En direct du producteur au consommateur, il expérimente ; de la même manière avec son featuring sur le premier album de Fauve. Une connexion évidente tant son intensité dans le flow possède une odeur de vécu et de cuir rock’n’roll quand toute la démarche des Fauve témoigne d’un goût affirmé pour la scène rap. Ils sont de ceux sur lequel on ne pariait jamais, il va falloir réviser vos copies.