Artiste

half_jap_light_1

Half Japanese

1975, dans un garage d’Austin au Texas, les autodidactes Jad et David Fair donnent corps à leurs impulsions primales et expérimentales et créent Half Japanese, brouillon lo-fi d’un punk bientôt consacré des deux côtés de la Manche. S’en suivent une dizaine d’années émaillées d’autant d’albums, tous plus spontanés que surprenants, tant par les thèmes abordés – les histoires surnaturelles, la science-fiction, les monstres – que par un son bringuebalant, désaccordé. Jad l’avoue sans peine, « la seule corde que je connaisse est celle qui relie la guitare à l’ampli. »

Milieu des 80’s, David quitte le groupe, renâclant aux tournées s’organisant un peu partout sur le globe. Jad s’ouvre lui à tombeau ouvert sur l’immense génération dont il procède. Half Japanese devient alors un groupe, un vrai – avec John Sluggett, Jason Willett, Mick Hobbes et Gilles Rieder – et Jad se met à collaborer à tout va. Proche de Daniel Johnston, Mark Jickling ou Don Fleming, Jad invite au sein d’Half Japanese Moe Tucker, Fred Frith ou John Zorn quand, en solitaire, il va croiser la route de groupes ou artistes tels que God Is My Co-Pilot, Richard Hell, J. Mascis, R. Stevie Moore, Thurston Moore, Teenage Fanclub ou encore Yo La Tengo. L’œuvre d’Half Japanese est colossale, inébranlable dans les vestiges du temps et d’un rock alternatif n’ayant de cesse de célébrer ses pères fondateurs.” (Hartzine)