Artiste

jessband

Jessica93

Après avoir révélé JC Satan, Catholic Spray ou encore Scorpion Violente, le label fondé par les deux déglingos nommés Froos et Elzo s’attaque au cas Jessica 93, espèce de one-man band hyper dark à classer – dixit nos confrères de The Drone – “entre Frustration et Soft Moon“. Son premier disque, “Who Cares“, est un disque de fin de monde, de bout du monde; on y retrouve toute l’urgence du type qui n’a plus qu’une clope dans son paquet et plus d’allumettes et c’est mille fois plus torturé-génial que la meilleure de toutes les complaintes des chanteurs qu’on doit supporter en festival. Minimaliste, shoegaze et brutal, un bon remède pour ceux que Fauve irrite.