Artiste

JF1—Photo-de-Matt-Sees

Jonathan Fitoussi

De lui, l’expert musical qu’est Joseph Ghosn dit qu’il est “une belle découverte de la fin d’année 2011, et que la musique de “Pluralis“, l’album de Fitoussi pour le label Pan-European, évoque une synthèse pop entre Terry Riley 68 et Tangerine Dream 76″. De lui, nous disons qu’il dicte lui-même les règles d’un jeu où « la répétition est une forme de changement », pour paraphraser Eno. Le résultat de ce travail d’artisan, ce sont des notes en ricochet qui marchent sur l’eau, le tout ponctué de quelques chansons encore invisibles à l’œil nu, mais avec un talent certain. Si sa musique est difficilement descriptible, Fitoussi compose sans un bruit des mélodies pour les lendemains qui chantent. Spatiale et libérée des contraintes, c’est ce qu’on appelle la voie décontractée.