Artiste

joy

Joy As A Toy

Jean-Philippe De Gheest (batteur, collaborateur de Mark Lanegan), Clément Nourry (guitariste, musicien de Nicolas Michaux) et Gil Mortio (bassiste et chanteur) ont été rejoints depuis quelques mois par Alice Perret (claviériste et violoniste).

Tous ont transité par l’univers du jazz, une sphère multiple et ouverte où la spontanéité peut parfois être encore la reine.

Deux albums en trio sur Cheap Satanism Records (‘Valparaiso’ en 2010 et ‘Dead As A Dodo ‘ en 2012, avec Pierre Vervloesem à la basse et un répertoire librement inspiré des bandes originales des films d’horreur) ont placé le groupe sur la même orbite que David Byrne (Talking Heads) et son punk/dance habité, ou Deerhoof à l’irrévérence frondeuse et virtuose, ou Stereolab à l’éblouissante et multiple palette.

A l’instar de celle de ces glorieux prédécesseurs, la musique de Joy as a Toy dépoussière le rock avec une préférence pour les routes et chemins annexes, propices aux aventures possibles et recommencées.

Inspiré par les films fantastiques, nourri de mélodies exotiques, privilégiant les trips sans boussole, le groupe bruxellois se rit et se nourrit de chaque écueil en se fiant à ses instincts primordiaux : un sens affuté du tempo, une science exacte et intelligente du groove.