Artiste

Kode9

Vous voulez saisir toute l’identité et l’ouverture musicale de Kode9 ?                                                                        Suivez notre feuille de route ! #1 : écoutez ses albums infusés de dub Memories of the Future (2006) et Black Sun (2011), enregistrés avec son âme sœur/MC/poète The Spaceape (R.I.P.), et constatez à quel point ils sont intemporels. #2 : écoutez Nothing (2014), sur lequel il flirte effrontément avec le dub, le footwork et même avec John Cage. #3 : écoutez FABRICLIVE 100, d’après Resident Advisor “a landmark mix”, qu’il a goupillé avec Burial. Sur cet opus, qui illustre parfaitement sa pensée musicale visionnaire, il navigue sans problème du gqom sud-africain à l’acid trance, l’électro-pop et le mouvement rave des années 90, en passant par le footwork de Chicago.