Artiste

img-laetitia-sadier_171504451508

Laetitia Sadier

Something Shines, le nouvel album de Laetitia Sadier (2014), a été enregistré en neuf mois avec différents musiciens venant des quatre coins de l’Europe. Ce troisième opus explore « La Société du Spectacle » de Debord, et nous fait réfléchir sur la manière de façonner notre destin, tant individuellement que collectivement. Dans cette album, Laetitia s’interroge – avec, par exemple, le titre « Oscuridad » dont le thème est : « Les riches ont-ils besoins des pauvres pour être riche ? ». La chanteuse de Stereolab traite aussi des thèmes qui lui sont chers, comme la politique et le social, le tout, porté par une musique délicatement texturée, naturellement scintillante et subtile. Ses mélodies raisonnent comme le monde extérieur, elles virevoltent et gazouillent, et posent ces questions au lieu qui nous entoure. « Something Shines » reflète l’existence dans ses questionnements, dans une réalité ou la vie est trop courte pour contribuer réellement au bon fonctionnement de ce monde. Cet album rayonne de lui-même et élève avec confiance le lyrisme et l’intimité, ce qui permet à la musique d’atteindre le cœur et l’esprit de chaque auditeur.

“De la krautpop chaloupée d’hier (Jenny Ondioline, période Stereolab) aux arrangements gracieux d’aujourd’hui (‘Find Me the Pulse of the Universe’), Laetitia Sadier ne transforme pas profondément l’idée que l’on s’était faite d’elle, mais la nuance en poussant sa sagesse jusqu’à la démence.”

LES INROCKS