Artiste

Leif Vollebekk

Chez Leif Vollebekk, il y a toujours eu une constante, quelque chose pour le ramener systématiquement dans le Grand Nord, dans cette Amérique autrefois arpentée par quelques-uns de ses modèles (Townes Van Zandt, Neil Young, Bob Dylan).

Le quatrième album du Canadien en est la preuve : l’Amérique du Nord reste une terre d’inspiration extrêmement fertile.

Par le passé, le Canadien avait même ouvertement revendiqué ses inclinations pour ces terres sacrées sur North Americana (2013), deuxième album parfaitement ouvragé, capable d’enchanter avec des morceaux délicatement orchestrés, qui se chuchotent plus qu’ils ne se chantent.