Artiste

Le groupe Low, trio phare du slowcore US chez Kranky et Sub Pop

Low

Formé en 1993 à Duluth, petite ville du Minnesota, Low s’est rapidement imposé comme un des fers de lance d’un mouvement musical dont tous les membres ou presque réfutent le nom : le slowcore.

En pleine vague grunge, c’est peu dire que Low fut créé dans un espace sonique que peu de groupes américains à succès exploitaient alors : celui de la sobriété et de la retenue. Dans la même famille musicale que Red House Painters ou Codeine, Low porte bien son nom : lente, mélancolique et toute en reliefs, la musique du trio mise sur la suggestion et la simplicité, suggérant une sincérité souvent bouleversante.

Pas vraiment formaté pour avoir l’air cool sur MTV ou pour squatter les radios grand public, le groupe acquiert néanmoins, au fil des albums (on en compte aujourd’hui onze !), une assez large renommée, grâce à son sens fin de l’épure mélodique et, surtout, à la beauté lumineuse de ses harmonies vocales.

Après trois albums étonnamment sortis sur une sous-section du géant Virgin Records, Vernon Yard, le groupe a creusé depuis 1999 sa carrière dans un terreau profondément indépendant. Entre 1999 et 2002, ils signent trois albums chez l’excellent label Kranky (Deerhunter, Atlas Sound, Grouper, Tim Hecker, Disappears, A Winged Victory For The Sullen…), puis passent en 2005 dans la maison du grunge, Sub Pop.


 

Avec Double Negative en 2018, le salut dans le chaos

Le trio sort le 14 septembre son 6e album chez Sub Pop, salué par la critique, qui déconstruit et renouvelle son son pour un résultat passionnant.