Artiste

Makeshift

Makeshift (littéralement se déplacer, se décaler, changer) est né sur les cendres de Clockwork of the moon il y a quelques mois mais sort de plus de deux ans de phases de travail et d’enregistrement intensives. Ce changement n’a pas pour but de brouiller les cartes mais plutôt d’achever un long virage artistique.

S’affranchir des carcans : prendre le temps nécessaire pour expérimenter, improviser, arranger, enregistrer… Ainsi le groupe a tenté des choses dans des lieux différents. Il a expérimenté différentes méthodes de travail afin de trouver la plus adaptée à chaque chanson.

La musique folk a donc été remisée au profit d’une pop expérimentale où chacun des trois compositeurs du groupe chante les chansons qu’il écrit. Les formats et les sonorités sont à géométrie variable, ils ne cherchent pas à s’inscrire dans une veine précise ou dans une quelconque revendication de style(s).

On y croise une dose de psychédélisme mâtiné de mélancolie douce-amère. Difficile alors d’établir une filiation directe parmi les structures mouvantes et les évocations d’errance en haute mer.

Le premier album éponyme de Makeshift (Microcultures/North Records/WW2W distribué par Differ-ant) sortira le 02 février.