Artiste

Marnitude new line-up

MARNITUDE

Le premier Ep de Marnitude autoproduit en 2011 contenait 6 morceaux, mélopées dénudées aux arrangements sobres et exigeants. Les paroles en anglais, parfois empruntées aux poèmes d’Emily Dickinson évoquent une nature englobante et mystérieuse, source de questionnements existentiels.

Le présent album réitère l’expérience avec des mélodies étayées dans un slowcore pesant et envoutant, assumant une référence au genre né dans les années 90 avec des groupes comme Elysian Fields, Smog, ou Bedhead.

Dans ce premier (double) LP, les compositions sensibles du duo guitare/ voix introspective s’enrichissent d’arrangements de guitares et d’orgues planants, soutenus par une batterie frappée aux balais à mi chemin entre Low et Mogwai. L’album, produit par le groupe, suscite l’intérêt du label Aveyronnais défricheur de musique indépendante, Arbouse Recordings, qui sort le disque fin 2014. La pochette du disque est une œuvre de Denis Darzacq, artiste photographe.

Pourquoi “marnitude” ? Parce que derrière le lieu d’origine du groupe se cache le mystère des profondeurs. Celles de la glaise et des différentes couches inférieures et invisibles. Comme en chacun, là où les racines rejoignent l’eau noire qui les nourrit. Terreau mélancolique, lieu hors du temps, refuge source de toutes interrogations, de tous fantasmes pour existences contrites.

Marnitude est initialement le projet du Parisien Jean-Rémy Papleux. Il réalise en 2004 une première démo en solitaire qu’il intitule Marnitude et qui pose les bases de morceaux intimistes et brumeux entre minimalisme et sadcore.

Après une deuxième démo en 2007, il retrouve à Bruxelles son ami de longue date, Julien Doigny, pour donner vie au projet sur scène. En parallèle de concerts en première partie d’Emily Jane White, Tara Jane o’Neil, ou Lucie Thorne, le duo enregistre son premier Ep autoproduit Marnitude 6 track ep (2011) masterisé par Rudy Coclet (Arno, Dominique A, Girls in Hawaii…).

En 2014, le duo termine l’enregistrement de son premier album qui sort sur le label Arbouse Recordings. Un nouveau venu à l’orgue, Pierre-Arnaud Descotes rejoint le duo et redessine le line-up du groupe pour 2015 : un trio pour défendre un songwriting aux atmosphères lourdes et lumineuses, tenues par une voix au premier plan émouvante et sans filet.