Artiste

Martin Mey logo

Martin Mey

Que dire de Martin Mey, si ce n’est sa voix singulière, claire, aérienne, qui incarne la douleur dans sa plus grande beauté ? Sa musique est envoûtante, entre le folk et la soul, et flirte également avec le rock voire l’électronica. Son premier EP Get Out and Live, sorti en 2010, démontre un jeu d’harmonies subtil. Un an après (en 2011), son deuxième EP Out of my Loops  confirme l’élégance et l’originalité de l’univers de Martin Mey. C’est toute une exploration dans l’intimité de l’artiste : un monde de sentiments doux-amers, retenu et délicat, où auteur et auditeur se comprennent. Accompagné au piano ou à la guitare folk, Martin nous mène vers des horizons tourmentés, à coups de rythmiques puissantes et de distorsions sonores. Out of my Loops est en featuring avec le jeune producteur électro 123MRK, et est signé par le label australien Future Classic.

Après un troisième EP intitulé Never Go Down (2013), un premier album nommé Taking Off voit ensuite le jour en 2014. L’album donne lieu à de fructueuses collaborations pour Martin Mey : Simon Henner (Nasser, Husbands) et Paulette Wright, repérée par les Inrocks Lab en 2013, en featuring pour le titre majeur de l’œuvre : It Just Happens. Artiste touche-à-tout, il s’intéresse autant à la musique qu’à la création numérique, aux arts visuels et au street art. Il se lie par ailleurs avec le collectif berlinois de tape art TAPE OVER pour expérimenter des intéractions entre le street art et sa musique, ainsi qu’avec les arts numérique.

Après un troisième EP nommé Some Remixes Out of Nowhere en 2015 et quatre ans de pause, Martin Mey revient en 2019 avec son album Words (Without).