Artiste

Mause on Mars

Mouse On Mars

Avec une discographie longue de dix albums et une multitude de side-projects et collaborations, MOUSE ON MARS (Jan St Werner et Andi Toma) s’est imposé depuis les 90s comme un des projets les plus inventifs et imprévisibles de la scène electro IDM. Après un « Varcharz » vivifiant, en 2006, le duo allemand s’était pourtant muré dans un silence qui ne lui ressemblait pas.

 

Aujourd’hui, ce silence est enfin brisé. MOUSE ON MARS marque son retour discographique en grande pompe sur Monkey Town (label de Modeselektor) avec « Parastrophics », un album exubérant qui surprend constamment son auditeur par son fourmillement d’idées et son énergie. Ecouter « Parastrophics », c’est s’enfiler l’intégrale de l’histoire de la pop music distillée, raffinée et cristallisée dans une série de morceaux pleins d’énergie, de paillettes, d’intrigues et de détails. Pour Jan St Werner et Andi Toma, il n’y a pas de frontière nette entre le cérébral et le physique : ils cultivent à la fois un amour raffiné des textures sonores et une approche hédoniste et dansante de la musique.

 

Malgré cette énergie débordante, « Parastrophics » montre également une maîtrise sans égale des rythmes. A l’inverse de certaines des précédentes productions de MOUSE ON MARS qui frôlaient l’hystérie, ce dernier album est une démonstration subtile et convaincante du contrôle qu’a acquis le duo sur sa musique. Même quand le tempo monte, il y a quelque chose d’élégant dans la manière dont chaque élément entre et sort du mix pour maintenir l’auditeur en éveil, quelque chose qui révèle une curieuse maturité. « Parastrophics » est un album taquin mais jamais anodin. Le dernier titre, « Seaqz », en est la parfaite illustration, sorte d’ébat frénétique magistralement contenu par des mélodies ondulantes ; témoignage de la captivante assurance qui imprègne tout l’album. Tout ça pour dire qu’après six ans d’absence, MOUSE ON MARS revient avec un excellent disque.

Mouse On Mars

Wipe That Sound