Artiste

10622738_10152931954794781_7205956320381423862_n

PATRICK VIDAL

Quand Patrick Vidal met les pieds à New York pour enregistrer son premier album avec son groupe de lycée “Marie et les Garçons“, il se retrouve en plein vortex Disco et No Wave. Il ne sait pas encore que son groupe, hautement influencé par le Velvet Underground, sera bientôt produit (sur 3 titres) par John Cale, ni que 35 ans plus tard des groupes comme La Femme les citeront en référence, et encore moins que leur disque éponyme sera réédité par Gonzaï Records, après la sortie initiale en 1980 chez Ze Records. Groupe mythique de la scène disco-punk de l’époque, Marie et les Garçons doit également son nom à Marc Zermati de l’Open Market et Skydog Records. Suivront un concert au CBGB en 1978, des singles comme “Re-Bop” défendus par le Melody Maker et un début de notoriété au delà de l’hexagone. Après l’enregistrement de ce premier album aux idées ambitieuses mixant disco et expérimentations minimalistes (“à la Residents” selon Patrick Vidal), c’est déjà la fin du groupe et Marie, ne comprenant pas bien le nouveau beat des Garçons, s’en va et rejoint Electric Callas… Il ne restera plus que Garçons, et Marie décèdera en 1996 d’une rupture d’anévrisme. Ce soir à la Maroquinerie, c’est toute cette histoire que Patrick Vidal, entouré d’un groupe formé pour l’occasion comprenant notamment Nicolas Kantorowicz (Wampas, Sporto Kantès), se propose de vous raconter. Re-bop !