Artiste

Reptar

Reptar

Il y a quatre garçons qui composent Reptar. Ils ont offert deux fois plus (sinon plus) de raisons pour explaiquer pourquoi ils ont choisi de nommer leur groupe après un caractère des Razmoket. Mais ces jours-ci, le groupe basé à Athens, Georgia, s’accroche à celle-ci :  “J’ai d’abord essayé de nommer le groupe Invisible Boyfriend”, rigole le chanteur-guitariste Graham Ulicny. “Et tout le monde a répondu que c’était le nom le plus stupide qu’ils n’avaient jamais entendu de leur vie. ” Alors, pourquoi Reptar? “Parceque c’est le deuxième nom le plus stupide dont on ait pu entendre parler.”

En effet, il n’y a aucune prétention derrière Reptar, qui comprend également Andrew McFarland (batterie), Ryan Engelberger (Basse), et William Kennedy (claviers analogiques). Pourtant, la capacité à amuser et éveiller leurs fans est tout aussi importante pour eux que de se livrer à leurs curiosités musicales. Cette errance sonore s’étend de la musique africaine à la post-punk, en passant par la psych-pop et converge joyeusement dans des chansons telles que “Blastoff” et “Rainbounce”, ce qui leur a valu des high fives de la part de leur compatriotes de NPR et NME.

Si Reptar avait un super pouvoir, ce serait la capacité de réchauffer chaque espace qu’ils habitent. “Notre musique est très physique», explique Ryan, “Nous essayons toujours d’amener les gens en mouvement” et ceci est bien câblé dans l’ADN de la bande.

Reptar

Reptar - Rainbounce