Artiste

Sebastian Gandera

Après avoir suivi une formation classique auprès du même professeur que ses parents, Gandera commence à enregistrer dans l’intimité de sa chambre d’étudiant, inspiré par l’écoute d’une cassette multi-pistes d’un ami et futur collaborateur, Beranrd Odot (A Gethsémani). Se laissant vivre sans trop se soucier des contraintes de l’industrie musicale, Gandera et ses effets personnels firent surface via le réseau de diffusion de cassettes européen et américain, de 1988 à 1994. Très abouties et affirmées, pour la scène DIY autour de laquelle elles orbitaient, ces cassettes paraissaient à de très petits tirages, faisant des compositions qu’elles contenaient des trésors cachés intimes, diffusés et dupliqués au sein de cercles restreints. À part durant un unique et, de son propre aveu, traumatisant concert, ces morceaux ne furent jamais joués en public.