Artiste

Stuck In The Sound

Stuck In The Sound

Depuis leur premier album sorti il y a six ans, les quatre amis de Stuck In The Sound ont eu le temps de se mettre une bonne partie du club des gratteux de France dans la poche. Soucieux de sortir de ce qu’ils savent faire, ils enfantent avec Pursuit d’un disque plus hétérogène que son prédécesseur, réussissant l’exploit de convoquer des références cultes (Pavement, Smashing Pumpkins) sans rester prisonniers de leurs influences. La première écoute en laissera quelques-uns dubitatifs, voire sur le carreau. On en entend d’ici railler le rock parfois lyrique et au format assez classique du groupe, s’imaginant “September” en BO du prochain Sofia Coppola, ou “Silent And Sweet” en musique de pub pour Nutella. Peu importe, jamais Stuck n’aura si bien fait le pont entre indé et FM. Pendant que José Reis Fontão se pourfend de petits miracles vocaux sur l’ensorcelant “Criminal” ou l’hystérique “Bandruptcy”, sa bande construit de potentiels hits radio, quelque part entre “Always Love” de Nada Surf (“Tender”) et un (bon) album de U2 (“Who’s The Guy”, “Pursuit”). Résultat : un bel édifice pop agrémenté de quelques perles indie rock, plus en relief qu’en force (l’imparable “Brother”, “Purple” et sa flûte de pan, ou l’instrumental “Ghost” en clôture). Solide et maîtrisé, façonné de guitares expressives et aiguisées, Stuck In The Sound est devenu adulte, et il a une sacrée paire de burnes. Faudra s’y faire.

David de Araujo
Tsugi