Artiste

SurferBlood_PressPhoto

Surfer Blood

“Surprise : c’est d’une des zones les plus sinistr(é)es sur la carte du rock américain – la Floride – que sont venus ces dernières années quelques- uns des groupes indie les plus passionnants et imprévisibles : Black Kids, puis The Drums et Surfer Blood. Tous trois sentent la réaction épidermique, tremblante, au désoeuvrement des suburbias blanchâtres, au conservatisme ambiant, à la dictature des jocks, ces athlètes décérébrés qui polluent les vagues floridiennes : originaires de West Palm Beach, les quatre garçons de Surfer Blood n’ont visiblement jamais surfé, préférant garder la plage pour la nuit, les feux de bois flotté, l’ivrognerie mélancolique et pisser aux étoiles. Mais Surfer Blood a mis en scène sa frustration, sa rage, avec un mélange intriguant de nonchalance et de flamboyance, transformant chaque refrain en concours épique, chaque guitare en une savante aiguille à canevas. Surfer Blood a visiblement beaucoup écouté Pavement et Weezer : c’est avec la même insolence slacker, la même ironie de sale gosse qu’il traite ses tubes éblouissants. Certains ne se remettent pas, c’est dommage, de ce petit sadisme gratuit et jouisseur, mais la plupart sortent indemnes, grandis même, de cette machine à sagouiner, à pervertir. ” (Les Inrocks)