Artiste

Tanlines

Tanlines

Tout d’abord remarqué pour ses remixes prodigués à la pelle (de Telepathe à Au Revoir Simone en passant par Memory Tapes), puis grâce à sa présence sur Kitsuné 7 l’an dernier, passeport immédiat pour la sphère branchouille, Tanlines prend son envol avec Settings, Ep en forme d’offrande baléarico-afro-carribéenne à Épicure. Synthés popcorn (Three Trees), rythmique bouge-boule (Real Life), guitares agitées comme des vagues biarrottes (Policy Of Trust) sont les ingrédients majeurs de cette collection d’hymnes en devenir. “Des lignes de guitares expérimentales, une approche ludique mais sérieuse de la composition pop, et pourquoi pas, tout simplement, une envie de créer de jolis sons qui flatteront l’oreille des gens”, ajoute l’homme-machine Jesse Cohen à la formule miraculeuse. Difficile d’imaginer qu’elle soit essentiellement mitonnée dans un studio aveugle de Greenpoint, Brooklyn, à l’abri de ses solaires influences fantasmées. Là-bas, l’antre accueille depuis une paye les expérimentations des deux lurons, qui sont loin d’être des débutants : Jesse Cohen jouait dans le groupe déglingué Professor Murder, qui avait requis les talents de production de Brothers, dont faisait partie Eric Emm, désormais acolyte en chef de Jesse.

Magic

Tanlines

Brothers