Artiste

the absolute never

The Absolute Never

The Absolute Never… derrière cette notion pour le moins ineffable, se cache un projet multi-dimensionnel sans but précis sinon la recherche d’une sorte d’intemporalité contemporaine comme tentative de réponse à la désespérance sophistiquée proposée par notre joli petit monde douillet et ce, au travers de chansons dépouillées traitant de la Vie, la Mort et l’Amour sans fioritures aucune.

Pareil postulat a mené Erwann Guennec, petit baladin post-musique violente trainant son désarroi bien portant d’un radeau l’autre, sur le chemin de la quête du mariage entre le blues ancestral universel et la musique punk d’occidental frustré… un peu comme si Kurt Cobain avait demandé à Serge Gainsbourg de léguer son fusil chéri a Leadbelly ou Skip James… Après des années d’errances en solitaire (un premier album «Child Toy Sudden Death» enregistré sur l’ile de Paques, de nombreux concerts un peu partout et nulle part au Pérou, Argentine, Jerusalem, Chili et Etats Unis…), la division cellulaire ayant fini par opérer, le projet s’est mué en duo guitare batterie / percussions et a passé les trois dernières années a tourner a droite a gauche en France et en Europe entre les scènes folk et black metal.
Le nouvel album, «L’Amour on the Rocks», sorte de blues-opera-tragi-cosmique de quat’sous sera présenté lors de la soirée afin de solder le passé et surtout, de préfigurer… l’Avenir