Artiste

10582840_10152607087402380_4027695785283037305_o

The New Pornographers

Que son nom provienne du titre d’un film japonais ou d’une citation du pasteur conservateur Jimmy Swaggart (« Le rock est la nouvelle pornographie »), The New Pornographers voit le jour à Vancouver, en 1996, à l’initiative de A. C. Newman et de John Collins, tous deux membres de Zumpano. Désirant monter un supergroupe avec des musiciens de leur entourage, ils recrutent un à un Dan Bejar (Destroyer), Kathryn Calder, Kurt Dahle, Todd Fancey, Fisher Rose, la chanteuse Neko Case et le réalisateur de films Blaine Thurier.

Après les premières répétitions en 1997, il faut attendre l’an 2000 pour que tout ce beau monde soit disponible et enregistre un premier album encensé par la critique, Mass Romantic. L’année suivante, Ray Davies se joint au nonette le temps d’une reprise de son groupe The Kinks, « Starstruck », au festival South by Southwest (Austin, Texas).

Après une tournée et le retour aux projets de chacun, The New Pornographers reprend du service pour l’enregistrement de Electric Version (2003), première parution sous le label Matador suivie de Twin Cinema en 2005 et Challengers en 2007. Sans exception, ce Carré d’As croule sous les louanges d’une critique musicale bercée par la power pop musclée et mélodique de la formation canadienne. Le cinquième opus Together qui arrive en 2010 succède à un titre placé sur la compilation Dark Was the Night, initiée par l’association de lutte contre le sida, Red Hot Organization. Il comprend les collaborations de St. Vincent, Will Sheff et Zach Condon.

 Le sixième album Brill Bruisers publié en 2014 comprend le simple du même nom et « War on the East Coast », entre autres harmonies pop et rock percutantes.

(Music Story Loic Picaud