Artiste

Thylacine

Thylacine

 Derrière l’électro douce et raffinée de Thylacine se cache William Rezé, un jeune loup dont le talent n’a certainement pas attendu le nombre des années.

William Rezé et la musique, c’est une histoire d’amour qui commence tôt. En effet, l’artiste n’a que six ans lorsqu’il apprivoise la musique classique et apprend le saxophone au conservatoire d’Angers, sa ville natale. Au collège, le jeunot succombe au charme de l’improvisation et du jazz et expérimente ses premières scènes en tant que saxophoniste.  Il faudra cependant au petit prodige la maturité des études supérieures pour se familiariser, enfin, avec la musique électronique, peu après son arrivée aux Beaux –Arts d’Angers en 2011. Avide d’une certaine liberté de composition, l’artiste trouve grâce au sampleur-séquenceur le moyen de laisser libre cours à sa fibre créatrice génialement débordante. C’est aux Beaux-Arts qu’il rencontre par ailleurs Camille Desprès, la voix féminine qui l’accompagnera dès lors sur ses projets musicaux et viendra habiter ses compositions « No Mic  Stand ».

En 2012 le projet solo de Thylacine voit le jour, amenant, entre 2012 et 2015, une production prolifique de quatre EP, sur le propre label de l’artiste, Intuitive. Leur succès foudroyant est tel qu’il amène le jeune louveteau à composer le premier album qu’il nous présente aujourd’hui, Transiberrian, sorti le 27 novembre dernier. L’album, véritable odyssée, est constitué de dix morceaux composés entre Moscou et Vladivostock.
Plus qu’un album, Transiberrian est une aventure humaine dont William rêvait depuis deux ans. L’artiste a souhaité parcourir le monde et toute l’altérité qu’il avait à offrir, pour laisser pleinement sa poésie s’exprimer.
Avec Thylacine dans les oreilles, la rentrée ne nous a jamais fait autant voyager…