Artiste

toood

TOOOD

Immédiatement, ce qui fait de That Obscure Object Of Desire un duo passionnant, c’est qu’il ne se résume jamais à une simple addition, ou à la juxtaposition parallèle de deux individualités. Alchimie des forces contraires, machine désirante et paradoxale, TOOOD préfère largement convoquer les puissances abyssales et les soleils noirs de l’oxymore. À la fois masculin et féminin, synthétique et organique, fragile et puissant, psychique et charnel… Non pas alternativement, mais en même temps : son talent inédit étant précisément de faire tenir ensemble ce qui, chez d’autres, éclaterait comme une contradiction.

Les beats de Laurent Morelli (Spil), la voix d’Astrid Karoual (Penny) se mêlent sans cesse dans une osmose cronenbergienne, électrique et érotique, où la chair et les machines s’enlacent, évoquant Suicide, les Silver Apples ou Portishead, mais doublés d’une tension singulière, faite de feulements et de gouffres.
Arpentant en funambule les gammes de sa mélancolie sensuelle et lunaire, TOOOD s’avance ainsi sans faillir, d’un pas rythmiquement souverain, vers l’œil cyclonique de cet obscur objet sans boussole – l’inouï chaos de nos désirs.

Alexandre Prouvèze

Toood

Honestly