Artiste

Vels Trio

Comme Binker & MosesShabaka HutchingsYussef KamalSarathy KorwarEmma-Jean Thackray ou Nubya Garcia, le trio est basé à Londres. Mais il s’est monté à Brighton, pendant les années de fac, sur des débuts plutôt tournés vers le rock progressif. Avant de se fixer enfin sur son univers musical, fort de ses tâtonnements et de ses inspirations variées, avec pour objectif assumé de tourner dans le pays puis à travers l’Europe. « On a commencé comme groupe de rock progressif, je jouais de la guitare à l’époque, et essayais de chanter (rires), on était dans un état d’esprit diffèrent. Puis je me suis mis aux claviers et ça a mis plus ou moins un an pour devenir le Vels Trio, c’est juste arrivé par accident en quelque sorte, on s’est pas posé la question ».

Le résultat est un ensemble d’apports individuels. Celui de Cameron, venant tout droit de Canterbury, ville historique du genre où ont évolué des groupes comme Soft Machine, Hatfield and the North, Caravan voire même une partie de Gong. Ou de Dougal, chez qui le travail sur les influences est un plus spirituel. Créant depuis quelques années un sanctuaire musical en terme de batteurs, sa volonté est « d’écouter une grande variété de musique, venant d’endroits bien différents, avec des rythmes différents, des émotions différentes … ». Jack, qui ne joue du piano sérieusement que depuis 4 ans, puise ses inspirations chez des grands noms de l’instrument : Bill Evans, Herbie Hancock ou encore Brad Mehldau. Avant ce qu’il appelle sa « crise musicale », en 2013, les grands guitaristes anglais avaient la faveur de ses goûts et le guidaient dans son approche de l’instrument.