ALEXANDER FAEM & NICOLAS LEONI - LES TEMPS MODERNES


19 NOVEMBRE 2021


Le charme des Temps Modernes réside dans les compositions audacieuses de Nicolas Leoni où la pop chic de haute volée rencontre des ambiances électroniques et cinématiques, soutenues par les textes tour à tour grinçants et mélancoliques d’Alexander Faem. Pourtant, Nicolas Leoni et Alexander Faem composent à l'origine un duo improbable : l’un a été formé au jazz et à l’improvisation, et l’autre, à la pop et aux textes ciselés… faisant fi de cet antagonisme, ils se sont associés pour ce projet musical ambitieux. Que nous racontent Les Temps Modernes ? C’est la vie terne d’un petit cadre sans relief qui passe ses journées dans une tour en verre fumé de La Défense en repensant à ses vacances d’ado à Ibiza sur "Devant mon ordinateur" qui affiche d’emblée un groove sémillant. Narrant des amours érotiques et toxiques avec une collègue de bureau, "Catapultes" est une ballade piano-violoncelle aux arrangements subtils. "L’Oklahoma" déplore sur fond d’orgue et d’arabesques le destin de l’humanité figé par la société de consommation et la peur de vieillir. "Nous n’avions pas trente ans" distille sa mélancolie à coups de piano électrique et de cuivres feutrés. "Mon patron est amoureux" avoue un désir de domination machiste avec un final semblant venir tout droit de l’univers de David Lynch. Éprouvant le besoin de vivre en dehors de ce monde voué à la décrépitude et l’angoisse d’y voir grandir sa progéniture, "A mille année lumière" nous balance un rythme électro et des riffs de claviers rêveurs et entêtants. On y retrouve aussi la correspondance imaginaire avec Franz Kafka pensée comme un monologue de théâtre sur "Lettre à Kafka", œuvre ainsi dans un mid-tempo lancinant et vaporeux… tandis que l’élégante facture pop orchestrée du titre "Hommes invisibles" nous invite à réfléchir sur le devenir de la masculinité occidentale. Les textes aussi sentimentaux que drolatiques contribuent à renforcer cette observation ironique de notre modernité... mais s’agit-il réellement de dénoncer un futur hypothétique ? Ne s’agit-il pas de la description la plus factuelle de notre présent ? Un titre trompeur pour une échappée musicale hors normes dans les profondeurs de l’âme humaine.

Lp, Album 16,00