Attarazat Addahabia - Al Hadaoui

Nouvelle sortie pour HABIBI FUNK , avec un autre album inédit enregistré à Casablanca au Maroc en 1973 par une famille de trois générations. Un mélange unique de Gnawa, funk et rock. La musique marocaine traditionnelle rencontre des guitares électroniques et des couches de percussions denses d’un groupe qui évoluait dans les mêmes cercles que Fadoul (qui a écrit l’une des chansons). Le leader du groupe, Abdelakabir Faradjallah , dont le père est arrivé à Casablanca en provenance d’Aqqa et sa mère d’Essaouira, a fabriqué la majorité des instruments qu’il ne pouvait se permettre d’acheter (dont une guitare espagnole et un tambour en bois et en peau de mouton). Au cours des années 1950, Faradjallah était engagé comme chanteur lors de soirées et a commencé à écrire ses premières chansons, y compris «L’gnawi» en 1967, morceau de Gnawa. L’un des genres musicaux essentiels du Maroc, qui combine poésie rituelle avec des danses traditionnelles et une musique liée à un fondement spirituel, avec une sélection d’instruments spécifiques tels que le qaraqab (grandes castagnettes en fer qui ont un rôle central à la musique), le hajhouj (luth à trois cordes), le guembri loudaâ (un instrument de basse à trois cordes) et le tbel (grosse batterie). La formation originale comprenait 14 membres, tous de la même famille. Ils ont joué leurs premiers concerts à partir de 1969. Leur premier album Al Hadaoui a été enregistré aux studios Boussiphone en 1972 et n’était jamais sorti auparavant. Personne ne semble se souvenir de la raison exacte pour laquelle Boussiphone a décidé de ne pas sortir l’album. Le titre de l’album a également servi de base à Maktoub Lah de Fadoul, qui a fréquenté les mêmes cercles que le groupe pendant un certain temps.
lp 19,00