BRIA - CUNTRY COVERS VOL. 1


10 DECEMBRE 2021


Propulsé par un profond sentiment de terreur et de confusion depuis les profondeurs de 2020, Bria Salmena (FRIGS, Orville Peck) a décidé de renoncer à écrire sa propre musique. Elle voulait écouter ce qui pourrait refléter sa vie, six titres qui pourraient en être le miroir. Il en résulte un formidable EP pointilliste qui tisse un paysage séduisant, nous montrant exactement ce que de bonnes chansons peuvent donner. Lorsque Duncan Hay Jennings (FRIGS, Orville Peck) et la choriste Jaime McCuaig ont déménagé à The Outside Inn, une ferme à Hockley Hills en Ontario, Bria les a rapidement rejoints. Le salon transformé en studio s’est avéré être le cadre idéal pour les amis de longue date pour compiler un disque de reprises country consciencieusement choisies. Ils sont partis à la recherche de chansons dans lesquelles pourraient résonner notre solitude quotidienne. Cuntry Covers Vol.1 abrite quelques favoris de tous et des joyaux moins connus. L’album s’ouvre sur la reprise du "Green Rocky Road" de la légende de Greenwich Village Karen Dalton sur laquelle la guitare clinquante de Duncan porte l’inflexion originale et les voix richement texturées de Bria. “Dreaming My Dreams With You”, une interprétation du tube de Waylon Jennings, est suivi du "Buffalo Ballet" de John Cale, un voyage lyrique à travers Abilene au Texas, le point final du tristement célèbre Chisholm Trail. Conçu et mixé par Jennings, chaque titre met le désir et la sexualité au premier plan, avec toute l’arrogance que vous pouvez imaginer. Bria espère que l’album sera compris comme une petite contribution à la subversion d’un genre aux profondes racines patriarcales. "I Don’t Wanna Love Ya Now" de Mistress Mary, sur l’album Housewife (1969), a servi d’inspiration originale. C’est la première chanson sur laquelle Duncan et Bria ont travaillé. Cela a définitivement donné le ton aux autres morceaux choisis. La voix de Bria – décrite comme oscillant entre sensualité et explosivité - brille sur "Fruits Of My Labour" de la star country Lucinda Williams. Et "The Sun Ain’t Gonna Shine Anymore" des Walker Brothers est un bijou harmonique et hypnotique. Exploratrice musicale qui évolue en toute fluidité entre les styles, Bria ne se considère pas comme une artiste country. Elle se sentait comme une touriste, respectant un style qui a façonné une partie de son identité musicale. La musique country, autant que toute autre forme d’art, devrait être une arène de représentation, d’expression et de provocation. Ce premier EP de Bria, qui comprend également les contributions du batteur Kris Bowering (FRIGS) et de la choriste Ali Jennings est un magnifique début, un hommage aux chansons qui ont apporté du réconfort et du soulagement au calme de la turbulente année 2020.

LP, Album grey 21,50