Clipping. - Visions of Bodies Being Burned


23/10/2020


En 2019, pour Halloween, les piliers du rap expérimental de Los Angeles, Clipping, ont sorti un album d'inspiration horrorcore intitulé There Existed an Addiction to Blood, sorti après trois ans de silence. Cette année, le rappeur Daveed Diggs et les producteurs Jonathan Snipes et William Hutson reviennent avec Visions of Bodies Being Burned. Ce nouvel album studio relate seize nouvelles histoires toujours plus effrayantes, sous forme de trips horrorcore inspirés et militants, incorporant tout autant l'influence d'Ernest Dickerson, Clive Barker et Shirley Jackson que celle de Three 6 Mafia, Bone Thugs-NHarmony ou Brotha Lynch Hung. Le trio californien force le respect avec ses interprétations angulaires et fragmentées de styles musicaux existants. Clipping revisite l’horrocore, sous-genre volontairement absurde du hip-hop qui a émergé dans les années 1990, à la manière dont Jordan Peele fait du cinéma d'horreur : en détournant les thèmes les plus appréciés pour rendre explicite leur vision radicale de la monstruosité, de la peur et de l'étrange. L'album présente une kyrielle de collaborateurs : Cam & China d’Inglewood, les pionniers du noise rap Ho99o9, le génie de la guitare Jeff Parker du groupe Tortoise, et le batteur expérimental de Los Angeles Ted Byrnes. Incontestablement engagé, le groupe persévère et dédie le titre "Chapter 319" à George Floyd (alias Big Floyd), l'ancien rappeur affilié à DJ Screw qui a été assassiné par des policiers en mai 2020, ou réinterprète un texte de Yoko Ono datant de 1953 sur "Secret Piece" en clôture de ce quatrième album de haut vol.

2LP 33,00
vinyle Or - EXCLUSIVITÉ DISQUAIRES INDÉS

Rupture de stock

lp 31,50
version noire