Destiino - Destiino


16/02/2021


En 2017, Yuksek (né Pierre-Alexandre Busson) était invité à participer à une expérience unique: une résidence au Studio Venezia de l'artiste plasticien Xavier Veilhan. L'installation, qui fait partie de la 57e Biennale de Venise, invitait des musiciens à se servir de ses instruments pour composer en direct devant un public. Le producteur électronique né à Reims est revenu de son séjour vénitien avec une envie d'explorer de nouveaux horizons sonores, de rompre avec les processus créatifs conventionnels et de s'abandonner à la spontanéité en enregistrant des morceaux improvisés en une seule fois sur son armada de machines analogiques. Ainsi est né le projet Destiino, sorte d'alter ego tourmenté pour Yuksek. Celui qui privilégie les atmosphères sombres, les textures et les envolées fébriles de fantaisie mélodique. Mais ce qui est sorti de ces sessions expérimentales (qui se sont déroulées à la fois à Venise et dans le studio de Busson à Reims) n’a presque pas vu le jour. De son propre aveu, l’artiste ne savait pas trop quoi penser des morceaux inclassables, qui comprenaient à la fois des pièces trop maussades pour les labels de dance-music et d’autres trop clubby pour des empreintes plus expérimentales. C'est avec Lumière Noire, un label qui défie tout classement, que le projet a trouvé une oreille ouverte. Avec la boss du label Chloé, qui partage la même tendance à s'éloigner des formats de club et à raconter des histoires, il a proposé un montage qui a gardé les aspects bruts de ces expérimentations artistiques. Le résultat de ces échanges entre les deux artistes sera une double sortie: EP Afsila (janvier 2021 et le LP Destiino (mars 2021. Le premier oscille entre l'électronica et la techno acidulée tandis que le second tome présente une palette sonore plus large qui frappera un accord familier avec les aficionados de l'artiste polyvalent. En effet, l'album peut être vu comme la synthèse de ses différentes expériences musicales: l'opus englobe aussi des excursions plus expérimentales et lo-fi, qui rappelle ses partitions récentes pour le cinéma, la télévision et le théâtre. À travers des invitations à danser et des mouvements plus introspectifs, l'album reste mélodique et psychédélique, ce qui en fait une bande-son parfaite pour un séjour dansant.

lp 21,00