JOE RAINEY - NIINETA


20 MAI 2022


Sur son premier album Niineta, le chanteur pow-wow Joe Rainey démontre sa maîtrise de ce style issu des chants indigènes que l'on entend depuis des siècles sur les eaux de ce que l'on appelle aujourd'hui le Minnesota. Selon la chanson, sa voix peut célébrer ou consoler, accueillir ou intimider, vous réveiller ou vous bercer. Chaque note transmet un message clair, quelle que soit l'inflexion : nous sommes toujours là. Nous étions là avant vous, et nous ne sommes jamais partis. Joe a grandi en tant que membre de la communauté ojibwé de Red Lake à Minneapolis, une ville dont la population native américaine est l'une des plus importantes et des plus fières du pays. Il a grandi dans le quartier sud, près de Franklin Avenue, le centre urbain de la vie autochtone locale. Il a grandi au cœur de cette communauté (qui est aussi le lieu de naissance de l'American Indian Movement), mais il a toujours eu l'impression de vivre dans un espace liminal avec la Réserve située à cinq heures de route au nord. Dès son plus jeune âge, Rainey a commencé à enregistrer avec des groupes et à pratiquer la danse et le chant. À l'adolescence, il a créé son premier groupe de tambours, puis s’est mis à chanter dans Midnite Express, comprenant des membres du groupe légendaire The Boyz. Ce sont des professionnels qui voyagent partout, représentant leurs Réserves et leurs quartiers - rivalisant pour l'argent et la réputation, s'efforçant toujours de capturer le sentiment d'unité du pow-wow. Joe était autant un fan qu'un participant, enregistrant les autres puis étudiant les cassettes, cataloguant les différents styles. Sur Niineta, il se retrouve à nouveau entre les cultures, collaborant avec le producteur Andrew Broder (Fog, Why?). Tous deux ont contribué au dernier album de Bon Iver avant de s'associer. Andrew raconte avoir finalement compris que tout était enraciné dans les percussions, même les chansons qui n'en avaient pas, chaque titre a donc commencé avec ses rythmiques. Les deux hommes ont expérimenté avec différents sons et tempos avant d'orchestrer et de recontextualiser les anciens sons dans des endroits étranges et nouveaux, en puisant également dans le vaste catalogue de samples pow-wow de Joe, en y ajoutant des tranches de sa vie. Niineta est une version abrégée du terme ojibwé signifiant "juste moi", et Joe Rainey n'utilise ce terme que dans le sens où il assume l'entière responsabilité de la musique. Il protège la culture pow-wow - autrefois proscrite par le gouvernement américain et maintenue dans le secret - tout en essayant de comprendre où est sa place et comment il peut être créatif avec.

LP,Album 27,00

k7 15,00