LES RALLIZES DENUDÉS - Les bandes OZ


mi novembre 2022


Opérant à partir d'un petit espace à l'étage juste au coin de la gare dans le quartier de Kichijoji à Tokyo, OZ était une affaire de bricolage débraillée qui n'a pas duré beaucoup plus d'un an. Entre juin 1972 et septembre 1973, le café et l'espace de spectacle sont devenus le centre névralgique de la culture underground et de la contre-culture en plein essor de la ville. Hadaka No Rallizes, alias Les Rallizes Dénudés, les bruiteurs psychédéliques originaires de Kyoto, était l'un des noms phares d'OZ. Dirigé par l'énigmatique Takashi Mizutani, le groupe désormais légendaire a été l'une des premières réservations pour le lieu et a finalement clôturé OZ Last Days, une éruption bruyante de cinq jours pour célébrer le monde court mais merveilleux d'OZ. Pour commémorer l'occasion, des enregistrements réalisés à OZ ont été publiés sous le nom d'OZ DAYS LIVE , un ensemble de 2 LP de presse privée comprenant Miyako Ochi, Acid Seven, Masato Minami, Taj Mahal Travellers et quatre titres des Rallizes - qui ne constituaient qu'une fraction de ce qui avait été enregistré à l'époque. Pendant près de 50 ans, ces chansons sont restées la seule apparition officielle des Rallizes sur vinyle LP - jusqu'à présent. Avec The OZ Tapes, nous pouvons enfin entendre les pièces manquantes. Stockés sur des bobines de bande d'enregistrement analogique écossaise, ces enregistrements étaient restés en sommeil pendant près d'un demi-siècle. Le matériel inédit révèle les Rallizes à certains de leurs moments les plus déséquilibrés et expérimentaux, ainsi que de délicate tendresse - les deux côtés de Mizutani qui viendront définir l'héritage de son groupe. Pris dans leur ensemble, The OZ Tapes aident à démystifier l'histoire trouble du groupe, mais cette époque vibrante et apparemment relativement innocente ne fait que faire allusion aux mondes explosifs et inexplorés dans lesquels Mizutani conduirait le groupe.
2LP Blue 49,00

2LP noir 45,00