Mesparrow - Monde sensible


12/03/2021


Quatre ans après Jungle contemporaine, Mesparrow fait un retour marquant et gagne encore en poésie, en profondeur, en densité Mesparrow compose avec ce « Monde sensible » une malicieuse carte des affects, aidé par le savant fouarrangeur Nicolas Bourrigan, bassiste du groupe Isaac Delusion, et le producteur Antoine Thibaudeau (Thylacine, Kid Francescoli) qui appose sa fringante signature sur les rythmiques électroniques. Ici, les machines ne sont pas froides mais ensorcelées, mouvantes ou florissantes. On retrouve ce trait constant à la chanteuse : cette équilibre parfait entre l'euphorie et la mélancolie, l'organique et le synthétique. Un pied sur le dance-floor (Twist), l'autre dans le champ de coton (Saudade). La voix à la gravité fêlée virevolte, joue de la pulsation. Animée d'une force libératrice, la trentenaire peut se permettre toutes les audaces, même la solennité du pianovoix lors d'une ultime confession (Elle rougit). Et si on se rappelle alors qu'elle aime tant Barbara, Mesparrow fait surtout partie de ces femmes qui empêchent la chanson de tourner en rond.

lp 19,00