Of Montreal - CHERRY PEEL


18/09/2020


Loin des composi[ons complexes et barrées à venir, Cherry Peel, premier album du groupe d’Athens Of Montreal paru originellement en 1997, est un disque de pure pop dans la droite lignée des Beach Boys. Une simplicité instrumentale stricte, des harmonies vocales à foison, des mélodies limpides et pures comme du Brian Wilson et des textes mélancoliques au possible. Même les ré[cents qui trouvent ce groupe bizarre voire scandaleusement déviant pourraient s'y retrouver dans cede suite de morceaux délicieux à l'impact immédiat. Preuve en est d'ailleurs que Kevin Barnes est un orfèvre en composi[on pop. Dépouillées de tout ar[fice, les mélodies rayonnent de couleurs et de magné[sme. Une simple guitare, acous[que ou électrique, et une session rythmique basique sou[ennent la voix de Kevin Barnes. Aucun arrangement, aucun clavier. Rien qui viendrait dénaturer la pureté mélodique. La produc[on typique du collec[f Elephant 6, soit un enregistrement live au milieu du salon avec le minimum technique syndical, vient parachever la touche d'authen[cité nécessaire à ce type de sucreries naïves. Les textes quant à eux abordent presque les mystères les plus incompréhensibles de l'humanité : les filles. En ressort une bonne pelletée de [tres au charme envoûtant où Kevin Barnes nous livre ses tracas divers. Beaucoup connaissent ce sen[ment de déprime post-rupture. Kevin Barnes ne pourra pas cacher sa tristesse derrière un masque jovial et prétendument enjoué mais du coup, Cherry Peel fait du bien au moral en cas de détresse sen[mentale...

lp 22,00