Orkesta Mendoza - Curandero


SORTIE OFFICIELLE AVRIL 2020


Musique de frontière sans frontières. Sergio Mendoza (membre de longue date de Calexico) a grandi des deux côtés de la frontière américano-mexicaine. Sur ce troisième album du groupe, sa fusion musicale explore ces influences : boogaloo, cumbia, ranchera et rock’n’roll. Pour ce nouvel album, les chansons sont venues les unes après les autres, en toute simplicité, ce qui donne une certaine légèreté. Mendoza est né à Nogales, en Arizona aux USA, mais il a grandi dans la partie mexicaine de cette ville, dans la région de Sonora. Le rock est entré dans sa vie, lorsqu’il est revenu aux États-Unis, dans sa jeunesse mais les styles mexicains et sud-américains font partis de son ADN musical. La musique traverse et retraverse les frontières entre Mexique et États-Unis. Elle mélange pop et rock avec des bribes de ranchera et de cumbia en survolant l’esprit boogaloo des années 60. Un morceau peut avoir des paroles en anglais, espagnol et espanglais. Le morceau "Eres Oficial" remonte le temps jusqu’au années 50 pour évoquer le fantôme de Buddy Holly. "Head Above Water" s’inspire du jeu de batterie de Stewart Copeland de The Police, avec les tambours forts et la caisse claire mise en avant. "Little Space" lui, évoquait The Jam, avant que le chanteur Nick Urata de Devotchka ne transforme le morceau en cumbia mexicaine vintage. On retrouve également Joey Burns de Calexico à la guitare et à la basse sur "No Te Esperaba", aux côtés de Chetes du légendaire groupe mexicain Zurdok. La chanteuse espagnole Amparo Sánchez chante sur "Boogaloo Arizona". Enfin, sur le morceau de clôture, "Hoodoo Voodoo Queen", le groupe est rejoint par les harmonies vocales de Moira Smilie, Carrie Rodriguez et Gaby Moreno.

lp 21,00