Pascal Comelade - LE CUT-UP POPULAIRE


30/10/2020


Réalisé pendant 3 ans, son nouvel album expose avec frénésie ses éternelles obsessions pour la Muzak dégénérée, la répétition combinée aux rhizomes, les guitares bruitistes, les trompettes en plastique, les boites de conserves, les pianos désaccordés (qui sonnent comme un orchestre), l’auto-réduction de jouets sonores, les orgues à piles et à distorsion intégrée, les déviations chromatiques, la mélodie de genre, le Riff conducteur et le grand trémolo métaphysique.
On y retrouve entre autre Richard Pinhas et des figures historiques du Bel Canto Orquestra, et pour la 1ère fois en 45 ans de production : la présence d’un quatuor à cordes et d’ un "assez long solo de piano".
2LP 31,00