Th Da Freak - COYOTE


OCTOBRE 2022


L’éclosion de Th Da Freak pourrait faire penser à celle de ses idoles. Car c’est toujours une sorte de miracle quand on y pense, ce moment où un mec “normal” s’empare d’une guitare et devient un super-héros autant capable de nous faire passer de l’autre côté du miroir que de nous accompagner chialer dans notre bière quand nos coeurs se brisent en mille morceaux sur le carrelage glacé de l’âge adulte. Affûté par la fréquentaeon des caves bordelaises et les répéeeons dans le grenier avec ses frangins, Thoineau Palis a profité de ses années de formaeon pour absorber tout ce qu’il pouvait, de Dylan à Nirvana, du Velvet au garage californien et c’est surtout là que le miracle s’est opéré. Sa musique est tombée sur les amateurs de bubble grunge et de punk malin comme la foudre sur l’horloge de Hill Valley. Jusqu’ici fasciné par les geeks cintrés de la pop qui produisent tout en autarcie (de Brian Wilson à R Stevie Moore en passant par Connan Mockasin), Thoineau Palis a collaboré pour la première fois avec un producteur, le bordelais Stéphane Gillet (Sam Fleisch, PreAy Inside). Mais que l’on se rassure : il n’est aucunement queseon sur ce Coyote d’un album de la maturité, bien au contraire. Prenant pour totem le coquin canin, héros farceur des contes amérindiens, qu’on a connu ici en cartoon malheureux, ce nouveau récit musical est celui d’un areste qui bouillonne, dévoré par le feu qui l’anime et ses contradiceons qu’il accepte enfin d’embrasser. Indomptable, imperturbable et joueur. C’est à ceAe image que résonnent les 11 pistes de Coyote, sautant d’une humeur à l’autre, un disque profondément humain qui eelle involontairement le statut de disque culte immédiat. On y navigue entre indie punk classieux, pop songs déchirantes et quelques nouvelles influences qui montrent le bout de leur nez (kraut ou synth rock). CeAe nouvelle étape créaeve confirme le talent de mélodiste du musicien bordelais et une inspiraeon jamais à bout de souffle. Th Da Freak est de retour !

lp 17,00