TOM ROGERSON - RETREAT TO BLISS


25 MARS 2022


 

Depuis la sortie de son dernier album - une collaboration avec Brian Eno intitulée Finding Shore en 2017 - la vie du pianiste, auteur, compositeur et interprète Tom Rogerson a subi un certain nombre de transformations spectaculaires. Pendant l'écriture de son nouvel album Retreat to Bliss, il a eu un enfant, perdu un parent et a lui-même été diagnostiqué d'une forme rare de cancer du sang. Le commencement d'une nouvelle décennie l'a amené de Berlin au Suffolk de son enfance, composant de profondes pièces minimales dans l'église voisine de la maison de ses parents. Tom Rogerson a étudié la composition à la Royal Academy of Music sous la direction de mentors comme Harrison Birtwistle, et il a fait ses débuts sur scène en tant que pianiste d'improvisation en 2002, avant de sortir un disque improvisé avec Reid Anderson (Bad Plus) et Mike Lewis (Happy Apple, Bon Iver) en 2004. Il a formé le groupe Three Trapped Tigers en 2007, mélangeant de manière experte des éléments d'électro, de jazz et de noise rock en un tout cohérent. Le groupe s'est forgé une réputation pour ses concerts innovants et a collaboré avec des artistes comme Brian Eno, Deftones et The Dillinger Escape Plan. C'est le travail avec Eno, un autre natif de Suffolk, qui l’a finalement ramené à ses racines et à un endroit où il a pu écrire Retreat to Bliss, son premier album solo. Toute sa vie, le piano a été un compagnon, un confesseur, un meilleur ami et un pire ennemi. Il a toujours écrit de la musique sur et pour le piano, mais cela semblait trop personnel, trop privé pour être publié. En effet, en écoutant Retreat to Bliss, on a presque l'impression d'écouter aux portes, comme si on était tapi dans le clocher d'une église de Suffolk, et d'être le témoin d'une forme de saignée musicale. Pour la première fois dans sa carrière remarquable, Tom Rogerson a combiné un jeu de piano magistral et une électro subtile avec la texture de sa propre voix, une tentative d'exprimer des émotions profondément privées qui étaient difficiles à articuler en utilisant la musique instrumentale seule. Ces dernières années ont été marquées par des difficultés, des joies et beaucoup de changements. Sa réaction a été de se retirer vers ce en quoi il a le plus confiance : le piano, sa voix et le paysage dans lequel il a grandi. C'est ainsi que l'album a trouvé son titre et qu’il s’est senti prêt à sortir un disque solo. Les onze titres qui composent Retreat to Bliss ont été enregistrés par Leo Abrahams (Brian Eno, David Byrne, Grace Jones) en l'espace de quelques jours seulement, un processus qui a mis l'accent sur la spontanéité et l'attachement de l'artiste à l'improvisation. Intensément personnelle et profonde, séculaire mais spirituelle, l'écoute de Retreat to Bliss semble échapper à toute caractérisation. C'est une expérience physique et émotionnelle, un voyage dans l'esprit d'un artiste qui a choisi de s'exposer plutôt que de se cacher, qui utilise sa maîtrise du piano pour tracer une voie sans faille, sans jamais regarder en arrière.

Lp, Album 24,50